Sélectionner une page

Comme à l’accoutumée, le mois d’août coïncide avec le rush des étudiants pour trouver un logement. En effet, avant la rentrée de septembre, les dossiers de location des étudiants représentent près de ¾ du total des demandes locatives.

60% des candidatures à la location

Une récente étude publiée par une agence de location met en lumière le boom des candidatures à la location des étudiants au mois d’août. Selon cette étude, celles-ci représentent 60% des candidatures à cette époque de l’année (moyenne nationale), contre seulement 30% durant les périodes dites creuses (février à avril et novembre). L’étude révèle également que la ville qui abrite le plus de candidats au mois d’août est Caen, avec 76% des demandes de location. Lille arrive en seconde position avec 72% de la demande locative durant le même mois, et Angers est en troisième marche du podium avec 63%. De l’avis de Directe Location, ce classement s’explique largement par le loyer moyen des logements dans ces villes.  En effet, Caen affiche le loyer moyen le plus faible des métropoles hexagonales à 424 euros, alors que le loyer moyen à Lille est de 574 euros.

Les étudiants préfèrent les locations meublées

Selon la même étude, les étudiants sont, sans surprise, 67% à préférer une location meublée, pour des raisons évidentes de praticité et de budget. Généralement, les étudiants restent moins de 3 ans dans leur studio ou appartement. Dans le détail, 44% restent dans le même logement entre 12 et 36 mois, 34% entre 6 et 12 mois et 10% moins de 6 mois. Par ailleurs, selon les auteurs de l’étude, « de nombreux étudiants disposent d’un revenu complémentaire (petit boulot, stage, bourse d’étude, etc.) leur permettant d’assumer tout ou une partie du loyer. Cependant, les propriétaires bailleurs ne misent pas sur ces revenus et demandent toujours un garant – physique ou moral – aux locataires étudiants. C’est pour cela que 70% des candidatures d’étudiants que nous voyons sont appuyées par des garants ».