Sélectionner une page

La géobiologie ainsi que la géopractie sont des approches qui ont pour objectif de rééquilibrer le champ électromagnétique terrestre. En effet, nous sommes entourés par de nombreuses ondes et rayonnements qui peuvent être d’origine naturelle ou industrielle. Ces dernières impactent de manière significative notre organisme mais pas seulement : les animaux y sont également particulièrement sensibles.

L’impact des ondes sur les animaux

Au cours des dernières années, de nombreux éleveurs ont assisté à des phénomènes pour lesquels aucune explication n’était de mise : agressivité des porcs, morts inexpliquées de lapins, vaches qui refusent de rentrer dans la salle de traite, présence de cellules dans le lait…

Après avoir balayé l’ensemble des causes pouvant venir expliquer ces dysfonctionnements, sans y parvenir, les éleveurs se sont tournés vers la géopractie ou la géobiologie. Ces approches ont pour mission principale d’éliminer les perturbations qui peuvent venir perturber les animaux.

Les ondes qui nous entourent au quotidien peuvent en effet impacter de manière plus ou moins importante les animaux qui y sont particulièrement sensibles. Cela peut se traduire par de l’agressivité, une mauvaise production et même à une morta lité.

Le fonctionnement de la géopractie

La géopractie va tout mettre en œuvre pour trouver l’origine des perturbations électromagnétiques qui peuvent être multiples. Elles peuvent notamment émaner de failles ou encore de cours d’eau souterrains qui ont tendance à amplifier les ondes électromagnétiques.

Il est pour cela nécessaire d’analyser les bâtiments installés ainsi que la qualité de la prise de terre. En effet, si cette dernière n’est pas optimale, de potentiels courants parasites peuvent alors circuler dans les éléments en métal du bâtiment. Il est également nécessaire d’observer les éventuels défauts d’isolement des diverses installations électriques à l’aide d’appareils de mesure adaptés qui permettent de mettre en lumière toute trace de micro-fuite de courant électrique.

Une fois l’origine identifiée, le géobiologue peut alors poser son diagnostic tellurique qu’il va réaliser avec un pendule et des baguettes afin de réussir à ressentir tous les éléments, y compris dans le sous-sol. Ce spécialiste peut ensuite mettre en place des installations comme par exemple des délesteurs ou des tiges en cuivre à enterrer dans le sol à des points stratégiques. L’enjeu est alors d’éliminer toute trace de pollution électromagnétique.

Les effets se font alors rapidement ressentir : les animaux retrouvent leur calme ainsi qu’une bonne santé.

Quelques conseils de géobiologie

Il est aujourd’hui fortement recommandé de bien penser en amont l’installation et la construction de bâtiments visant à accueillir des animaux. Pour cela, il est nécessaire de faire appel à un géobiologue agréé qui sera à même d’indiquer le meilleur emplacement, à savoir en zone dite « neutre ». C’est en effet ici que les failles et cours d’eau sont minimes, voire inexistants. Le cas échéant, il est conseillé d’installer des blocs de granit ou des tiges de cuivre afin de limiter les nuisances par leurs caractéristiques protectrices.

En outre, les géobiologues rappellent qu’il faut à tout prix éviter de construire un bâtiment sur une mare comblée et qu’il vaut mieux privilégier des matériaux non conducteurs comme le bois ainsi qu’une terre argileuse plutôt que des cailloux.