Sélectionner une page

La Guadeloupe (400 000 habitants), souvent jumelée avec la Martinique toute proche, est un archipel franco-caribéen composé de cinq îles. Elle est à la France métropolitaine ce qu’Hawaï est aux États-Unis d’Amérique. L’euro est la seule monnaie des deux départements d’outre-mer français des Caraïbes, et la plupart des citoyens, un mélange d’Européens, d’Africains et d’Indiens d’Asie, parlent le créole antillais et le français. Aujourd’hui, Magentimmo vous parle du marché immobilier aux Antilles, et plus particulièrement en Guadeloupe.

Guadeloupe : un haut lieu du tourisme mondial

La Guadeloupe est une destination de vacances très prisée des touristes français. Plus de 80 % des visiteurs viennent de la France métropolitaine. Autrefois, elle était pratiquement inondée de touristes américains et d’autres touristes non français. Mais cela pourrait changer avec l’amélioration de l’accessibilité des îles. La Guadeloupe est connue sous le nom d’île aux papillons en raison de la forme de deux de ses principales îles – Basse-Terre à l’ouest et Grande-Terre à l’est – qui sont séparées par un étroit chenal, la Rivière-Salée.

La Grande-Terre est plate et bénéficie d’un climat sec. Elle est populaire pour ses magnifiques stations balnéaires et pour la ville principale de Pointes-à-Pitres. La Basse-Terre, quant à elle, est montagneuse et humide, et possède un volcan actif. La Guadeloupe est aussi connue pour ses belles plages et le tourisme y est de plus en plus important. En août 2018, la jeune compagnie aérienne à bas prix du groupe International Airlines, LEVEL, a lancé de nouveaux vols de Paris Orly vers la Guadeloupe.

achat-immobilier-guadeloupe

immobilier-guadeloupe

La Guadeloupe a tellement de potentiel qu’ U.S. News World Report l’a nommée l’un des meilleurs endroits à visiter dans les Caraïbes en 2019. Le Travel Advisor’s 2019 Travelers’ Choice a également classé les îles parmi les dix premières destinations de la région. De plus, National Geographic a également classé les îles parmi les trois premières destinations culturelles du monde. Les attractions de la Guadeloupe comprennent des forêts tropicales luxuriantes, un volcan spectaculaire, des cascades magnifiques, des eaux turquoise cristallines, des villages charmants, une culture influencée par les Caraïbes françaises et une cuisine exquise.

Une aubaine pour l’immobilier avec Magentimmo 

Pour Magentimmo, le territoire reste beaucoup moins fréquenté et plus abordable que la plupart des îles des Caraïbes et l’immobilier en Guadeloupe reste une aubaine par rapport aux autres États de la région. En fait, selon l’Observatoire de l’immobilier des Caraïbes, le prix moyen d’un bien immobilier résidentiel n’était que de près de 160 000 euros au second semestre 2018, soit une hausse de seulement 1,6 % par rapport à l’année précédente. Le délai moyen de vente d’un bien immobilier était de 31 semaines au second semestre 2018, soit une légère baisse par rapport aux 31 semaines de l’année précédente.

Ainsi, au cours du second semestre 2018 :

  • le prix moyen des appartements était de près de 123 000 euros, soit une baisse de 8,9 % par rapport à l’année précédente ;
  • le prix moyen des maisons était de près de 240 000 euros, soit une baisse de 2,8 % par rapport à l’année précédente ;
  • le prix moyen des terrains s’est élevé à près de 127 000 euros, soit une hausse de 32,5 % par rapport à l’année précédente.
l’immobilier en Guadeloupe

l’immobilier en Guadeloupe

Dans le secteur de la baie de Mahault et de Petit-Bourg, le prix des appartements variait entre 1 900 et 3 300 euros par mètre carré, tandis que celui des maisons variait entre 1 950 et 3 300 euros par mètre carré au second semestre 2018. Les terrains résidentiels sont vendus entre 110 et 260 euros par m². De Goyave à la pointe de Malendure, sur la côte ouest de la Basse-Terre, les acheteurs peuvent acquérir des appartements pour 1 200 à 2 000 euros le m², tandis que les maisons se vendent entre 500 et 3 400 euros le m² sur la même période. Les prix des terrains varient de 70 à 100 euros le m².

Aucune donnée n’est disponible pour les appartements dans le secteur de la Basse Terre Nord (de Mahaut à Sainte-Rose), mais les maisons s’y vendent entre 1 600 et 2 300 euros le m². Les terrains sont eux vendus entre 45 et 85 euros le m². Dans le secteur Sud de la Grande Terre, les prix des appartements varient de 1 480 à 4 430 euros par mètre carré, tandis que les prix des maisons varient de 1 6801 à 3 670 euros par mètre carré. Les lots sont vendus entre 50 et 300 euros par mètre carré.

Dans le nord de la Grande Terre, les prix des appartements (hors haut de gamme) varient de 800 à 3 400 euros par m², tandis que les prix des maisons varient de 1 260 à 2 500 euros par m². Pour les terrains résidentiels, ils sont évalués entre 50 et 100 euros par m². Enfin, sachez que comme en France, il n’y a pas de restrictions à la propriété étrangère en Guadeloupe.

Excellents rendements locatifs

achat-immobilier-guadeloupe

immobilier-guadeloupe

Il faut savoir que les appartements en Guadeloupe ont un bon rendement locatif, compris entre 5,7 % et 8,8 %. Les appartements des Abymes sont les plus rentables, avec 8,8 % de revenu locatif.  Les appartements de la Basse-Terre, quant à eux, sont moins bien rémunérés, à 5,7 %.  Il s’agit cependant d’excellents rendements.

Taxes et coûts

D’après les informations données par Magentimmo, l’impôt sur les revenus locatifs est étonnamment bas en Guadeloupe. Le système fiscal de la Guadeloupe reflète exactement celui de la France.

  • Revenus locatifs : Les revenus locatifs perçus par les non-résidents sont imposés à un taux forfaitaire de 20 %. La distinction entre les locations meublées et les locations non meublées est importante car elle a des conséquences sur la fiscalité, principalement sur les déductions autorisées.
  • Gains en capital : Les résidents de l’UE et les résidents français paient désormais 16 % sur la plus-value nette, après déduction de l’inflation et des frais d’acquisition et d’amélioration. Les non-résidents d’un pays de l’UE paient la CGT à un taux de 33,3 %, sous réserve de toute convention de double imposition applicable.
  • Héritage : Le droit international privé français applique la double règle standard en matière de succession : la loi du domicile du défunt s’applique aux biens mobiliers, et la loi du lieu de situation de la propriété s’applique aux biens immobiliers.
  • Résidents : Les résidents français sont imposés sur leur revenu global à des taux progressifs de 5,5 % à 40 %.