Sélectionner une page

Difficile de passer à côté de cette tendance de plus en plus marquée. Les Français sont devenus friands des produits « prêts à consommer » et les fruits et légumes n’échappent pas à cette mode ! Comme l’explique Cheritel, ce format répond pleinement aux évolutions des attentes des consommateurs. Nous vous expliquons comment et pourquoi dans cet article.

Un format pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs

Il apparaît très clairement que les Français ont revu leur manière de consommer. La junk food ne séduit plus autant, les consommateurs sont en effet désormais soucieux du contenu de leur assiette. Nous sommes au cœur d’une époque où le mieux manger fait légion tout comme l’importance de la traçabilité et de la composition des ingrédients.

Il n’est ainsi pas surprenant de constater un regain d’intérêt pour les fruits et légumes qui répondent à ce besoin de manger plus sainement et de manière plus équilibrée. Toutefois, les professionnels du secteur doivent également prendre en considération d’autres facteurs comme le fait que les Français déclarent ne pas avoir forcément le temps nécessaire pour consommer et préparer ce type de produits. Il est à ce titre important de quelque peu recontextualiser : en effet, le temps consacré à la préparation des repas ainsi qu’à la pause déjeuner s’amenuise d’année en année. De même, les restaurateurs, notamment au niveau collectif, cherchent à toujours plus économiser du temps. Et c’est dans cette optique que les fruits et légumes prêts à l’emploi prennent tout leur sens !

Le succès est bel et bien au rendez-vous : le marché du prêt à consommer pour les fruits et légumes augmente chaque année un peu plus. En 2018, selon une étude menée par Nielsen, le chiffre d’affaires atteignait 641 millions avec une croissance de +2,7% par rapport à l’année précédente !

Une diversité de produits de plus en plus marquée

Les fruits et légumes prédécoupés sont devenus une solution qui permet ainsi de répondre à l’ensemble de ces critères, à savoir gagner du temps tout en mangeant qualitativement. En effet, ce format permet de conserver de manière optimale toutes les valeurs nutritionnelles des fruits et légumes mais aussi leurs valeurs gustatives. La qualité des aliments est alors totalement préservée, un bon point en comparaison des autres modes de conservation.

Pour aller plus loin, les professionnels ont développé leur approche afin de proposer des produits élaborés sans conservateur et sans additif. C’est d’ailleurs pour cette raison que les dates limites de consommation (DLC) sont de manière générale plus courtes pour ces produits. Le panel d’offres s’est tout logiquement largement développé au cours des dernières années afin de répondre aux attentes. On retrouve ainsi des fruits et légumes sous forme épluchée et découpée mais aussi râpée, en cubes ou en rondelles, émincée… Et quasiment tous les produits sont concernés, de la carotte au chou, en passant par les oranges, les kiwis, les radis, l’ananas, l’oignon… Les formats se multiplient également, on retrouve aujourd’hui des mélanges tout prêts pour soupe ou encore des baby-légumes.

Le conditionnement des fruits et des légumes est ainsi devenu un réel enjeu et un élément de différenciation pour les professionnels du secteur. Le prêt à l’emploi semble avoir tout bon en cela qu’il est à la fois pratique et de qualité.