Sélectionner une page

Vous posez-vous la question des objectifs de développement durable des placements financiers dans lesquels vous investissez ? Si oui, sachez que les acteurs financiers sont tenus de répondre à ces questions en toute transparence, et ce depuis le 10 mars 2021, date correspondant à la mise en place de nouvelles obligations imposées par un texte européen : la SFDR (Sustainable Finance Diclosure Regulation).

Finance durable : plus de transparence pour les épargnants

En matière de finance durable, les différentes réglementations européennes qui se succèdent ces dernières années ont toutes pour objectif d’accorder plus de transparence aux épargnants. De l’avis de Financière Magenta, c’est également le cas de la SFDR. A ce propos, la directrice investissement responsable de l’Association française de la gestion financière, Alix Faure, explique qu’ « à l’échelle française comme européenne, il y a une volonté affichée des régulateurs de lutter contre le ESG-washing ».

3 catégories de placements responsables

Rappelons que la SFDR est entré en vigueur le 10 mars 2021, créant 3 catégories de placements ayant chacune diverses caractéristiques responsables. Il s’agit notamment des fonds « article 8 », qui font la promotion de caractéristiques extra-financières, alors que les fonds « article 9 » font preuve de plus d’engagement en poursuivant des objectifs de développement durable. Enfin, les fonds « article 6 » ne font la promotion ni des critères sociaux, environnementaux et encore moins de bonne gouvernance (ESG).
Désormais, tous les fonds d’investissements sont soumis à des règles de transparence, peu importe leur classification. Cette obligation de transparence est basée sur le principe de double matérialité, ce qui veut dire que les fonds d’investissement doivent prendre en compte à la fois les risques de durabilité et les impacts négatifs liés à la durabilité. Concrètement, les fonds d’investissement ont obligation d’analyser l’impact des risques de bonne gouvernance sur les entreprises objets de leurs placements, ainsi que l’impact social et environnemental de celles-ci.