Sélectionner une page

Pour sa nouvelle campagne marketing, la marque de bière Heineken, a choisi comme thème la fameuse Super League d’Europe qui fut définitivement annulée à peine 72 heures après sa création. Plus de détails vous sont donnés dans cet article !

Un message moqueur qui n’a pas manqué de défrayer la chronique

Sur ses comptes de réseaux sociaux, la marque Heineken a publié le message « Dont’ drink & start a league ». Pour cette nouvelle campagne, elle n’a pas manqué de rappeler sa fierté d’être un partenaire historique de l’UEFA Champions League depuis 1994 !

Ce clin d’œil moqueur envers la Super League d’Europe est intervenu au bon moment, puisque tout le monde ne parlait que de cette compétition morte à la naissance. Le succès fut immédiat puisque le Post en question fut partagé à grande échelle, faisant profiter ainsi la compagnie d’une visibilité supplémentaire inespérée.

Que vaut la Super League d’un point de vue marketing

Pour rappel, la Super League est une compétition qui souhaitait se substituer à la Champions League. Initiée par le Président du Réal de Madrid, Florentino Pérez, celle-ci devait réunir les 12 plus grands clubs d’Europe, qui par leur simple participation devait percevoir dans les 305 millions d’euros chacun.

D’un point de vue marketing, de nombreux experts marketing comme Sebastien Riera considèrent qu’il s’agit d’une bonne idée. Néanmoins, on peut aussi estimer que c’est au niveau de la communication que les choses se sont mal passées. En effet, les 12 clubs participants ont endossé l’image de clubs égoïstes qui n’en ont que pour leurs propres intérêts financiers. La non-participation de clubs plus modestes mais qui ont un public très large, ainsi que l’aspect très « Select » de la compétition, ont blessé les fans de football du monde entier, ce qui a provoqué un échec naturel dont Heineken se permet de moquer aujourd’hui.